Série vidéos / Exploitation familiale

Bonjour à tous,

Je vous propose dans cette article, une série de vidéos sur l’exploitation familiale. Vous y découvrirez les activités qui se sont déroulées depuis fin mars, entre les travaux des champs, et ceux liés aux vergers.

N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube pour ne pas manquer chaque nouvel épisode ✅

Nouveau XERION 4200 – KAWECO 🚜

En ce début d’année compliqué, à cause d’une météo capricieuse, les ensembles d’épandages de lisier ont du mal à se frayer un chemin entre les gouttes. Heureusement, de nouvelles techniques d’épandage voient le jour en France. Depuis quelques années maintenant, les automoteurs, font apparitions dans les campagnes de l’ouest de la France. Ces ensembles sont plus communs depuis de longues dates, dans les régions betteravières avec les épandages de vinasses de sucreries ou de compost, avec le célèbre Terra Gator de chez Challenger, bien connu dans de grosses entreprises de la Marne. Mais dans les régions d’élevage, ces engins ont du mal à trouver leurs places face aux tonnes à lisier.

L’entreprise Allemande, CLAAS, a depuis plus d’une décennie, son modèle XERION en version Saddle Trac, ce qui veut dire, sellette, pour acceuillir soit un cuve à lisier ou un épandeur solide.

C’est donc dans cette configuration qu’on retrouve cet ensemble, qui est celui de CLAAS France, au démarrage de la campagne de démonstration en Bretagne.

Si vous ne voulez rien manquer de mes vidéos, Abonnez-vous à la chaine 👍🏻

Galerie photos ✅

Lancement nouvelles LEXION CLAAS

Dans le cadre d’un projet vidéos, j’ai pu réaliser 2 Vlog chez les premiers utilisateurs des nouvelles LEXION.
Je me suis rendu chez deux agriculteurs, l’un dans l’Aube, le second en Seine et Marne. Ils moissonnent tout deux des surfaces importantes et sont habitués des machines hybrides.

Première exploitation

Ferme Agri-Partenaire ou j’ai pu essayer la nouvelle LEXION 8800 équipée d’une coupe de 12,30m. Leurs attentes au niveau de la machine sont :

  • sortir un grain propre directement depuis la batteuse, car l’objectif est de limiter les coûts de stockages et de réfactions lors des livraisons des camions.
  • du débit de chantier pour assurer une campagne réussi

Ils ont donc fait le choix d’une LEXION 8800 – CEMOS AUTO, ou la machine va régler automatiquement les différents points de réglages en fonction de la propreté du grain en trémie.

Shooting photos

Deuxième exploitation

Ferme d’Eric Vilette, qui utilise le nouveau vaisceau amiral CLAAS, la nouvelle LEXION 8900 avec une coupe Vario de 13,80, soit presque 14m. La particularité de cette exploitation est l’utilisation d’une seule machine pour moissonner 1100ha de céréales d’été. Il nous explique pourquoi dans cette vidéo :

Shooting photos

Voyage Hongrie 🌾 🇭🇺

Je démarre cette saison d’été avec un petit périple en Hongrie ou j’ai pu m’y rendre pour aller voir les moissons dans ce pays d’Europe de l’ouest. Les fermes y sont de tailles importantes (celles visitées allaient de 1000 à 2000ha environ).

Voici la vidéo de ce périple ou j’ai pu voir : moisson, déchaumage et pressage principalement.

Un séchoir autonome 🌽🌾

Bienvenue au séchoir de la CUMA des volontaires située en Loire Atlantique (44) sur la commune de Petit-Mars. Dans cette CUMA, 5 adhérents ont décidés de s’associer et de concevoir un séchoir autonome en énergie afin de s’assurer une autonomie alimentaire.

Garantir une autonomie alimentaire sur nos exploitations

Samuel, adhérent de la CUMA

Nous partons à la rencontre de Samuel, membre de la CUMA, qui nous explique les étapes du projet et également la polyvalence que leur offre ce séchoir. En effet, il permet de stocker/sécher du foin dans un premier temps, mais a la particularité de pouvoir sécher des céréales allant du colza au maïs. Ce séchoir est agréé BIO par un organisme certificateur ce qui lui garantit une réel polyvalence.

Semis de maïs avant l’orage ⛈

Rendez-vous en mai pour les semis de maïs avec l’ETA AVT (AgriVilaine TP) de Messac en Ille et Vilaine (35).

Le scénario a démarré à la ferme avec ou Mickael reçoit un appel d’un de ses clients, Jean-Paul, qui sème son maïs. Seulement l’orage arrive, alors Jean-Paul risque de ne pas terminer. Le semoir de Mickael vient d’arriver à l’entreprise et n’a plus de clients inscrits au planning alors Mickael l’envoi.

ETA GIBOIRE – Une des plus grosses ETA de l’OUEST 🇫🇷🌾

Rendez vous cette semaine chez l’ETA Giboire, entreprise située à Janzé en Ille et Vilaine, elle réalise tous types de prestations sur un rayon d’environ 20 km autour du site.

« Comme je suis à 20km, il m’arrive de les croiser d’ailleurs 😉 »

J’ai pu filmer pendant une journée le départ depuis l’entreprise ainsi que les machines au champs. On retrouve leur nouveau FENDT 1050, attelé à un cultivateur Rabewerk 6m sur le relevage frontal, puis un fissurateur qui permet de décompacter la terre avant la herse rotative qui affine le lit de semence.

Pour les semoirs, l’entreprise possède désormais deux semoirs MONOSEM 9 rangs. Ils sont tout deux équipés de la coupure rang/rang. Avec la trémie frontal, ils peuvent fertiliser au semis pour maximiser les levées.

Pourquoi 9 rangs ?

L’idée était de pouvoir être en voie large, et donc d’avoir un empattement inférieur à 3m, et de passer 3 éléments semeurs à l’intérieur de la voie du tracteur. Cela permet de limiter la compaction du sol et d’avoir une meilleure stabilité au sol. En plus de ça, cela fait 1 rang supplémentaire, avec la coupure, pas de problème de recroisement après le semis.

Guidage RTK ?

L’entreprise a un récepteur/émetteur GPS qui permet de recevoir dans les champs des clients le signal le plus précis (0-2cm). Aujourd’hui c’est une réel plus value car nous limitons les recroisements dans les parcelles. Comme ici, l’économie de semence est réelle, et lors de désherbage mécanique, cela est plus facile pour biner dans les pointes de champs.

Vous retrouvez ci-dessous la vidéo de ce superbe chantier ainsi que la série de photos qui va avec, car ça en valait la peine.

Modulation de dose – Oui mais pourquoi ?

On monte dans le Pas de Calais, à la rencontre de Pierre et Arnaud pour aller comprendre qu’elles sont les enjeux et leur motivation pour aller faire de l’épandage de précision.

Ils ont fait le choix en 2018 d’acheter un SULKY X50+ Econov en ISOBUS. Cela leur permet d’apporter la bonne dose au bon endroit. La lecture de carte se fait au format shape ou IsoXML sur le terminal du tracteur. Grâce à l’autoguidage ils optimisent au maximum leur passage avec l’ensemble du parcellaire identifier. Ils économisent du temps, des intrants et limitent les recroisements dans les parcelles.

Un reportage à retrouver ici :

Modulation de Dose – CLAAS Crop Sensor – Sulky X50+

Dernier apport d’engrais via la modulation de dose. On part chez un agriculteur à la pointe de la technologie.

Un capteur CLAAS CropSensor Isobus est utilisé pour analyser en instantané une information sur les deux possibles. Il analyse soit la masse végétal ou la couleur (Chlorophylle). Le capteur envoi l’information de dose à la console ISOBUS qui contrôle l’épandeur.

L’épandeur SULKY X50+ Isobus gère automatiquement l’ouverture et la fermeture des trappes. Grâce à la gestion du point de chute, il gère automatiquement les 12 sections sur la largeur de travail. La gestion de la nappe en croissant permet de représenter la réalité de l’épandage dans votre champs !